35th session of Interministerial Committee on Railway Infrastructure

Speeches Top story

introductory word from the minister

Yaoundé, 28th october 2020

The Minister Delegate,
The Secretary General,
The Inspector General,
The Board Chair of CAMRAIL,

The General Manager of CAMRAIL,
The Deputy General Managers of CAMRAIL,

Members of the Inter-ministerial Committee on Railway Infrastructure,
Distinguished Guests,
Ladies and Gentlemen.
Here we are again, at this session of the Inter-ministerial Committee on Railway Infrastructure, to review major developments that have marked the railway sector.
I would like to seize this opportunity to invite you to observe a minute of silence in memory of the victims of the tragedy that took place five days ago in the city of KUMBA.
(A minute of silence).

Thank you.
I would also like to reiterate my condolences to relatives of victims of the accident which occurred four years ago in Eseka.

Mesdames et Messieurs,
Depuis notre précédente rencontre, d’importants changements ont pu être opérés, aussi bien sur nos infrastructures ferroviaires, que sur le parc de matériel roulant. Je suis heureux d’informer les membres de notre comité que nous sommes rendus presqu’à la fin du Programme Quinquennal n°1 des investissements ferroviaires.
Plusieurs projets initiés ont été achevé. Il s’agit notamment de :
– la dépollution des sites de dépôt et d’entretien des locomotives de Yaoundé, Douala et Ngaoundéré ;
– la réhabilitation de treize ponts ferroviaires
– l’automatisation de six passages à niveau dans les villes de Douala et de Yaoundé.
Le renouvellement de 175km de voie ferrée, sur le tronçon Batchenga-Ka’a, ainsi que dans les sections urbaines de Yaoundé et de Douala, qui a connu un léger retard, pour des raisons d’ordre technique, touche également à sa fin.
Les travaux en cours pour la réhabilitation de 55 ponts, ainsi que la première phase des travaux de signalisation sur le TRANSCAM, une fois achevés, permettront de boucler, en juin prochain, le volet infrastructures du PQ1.
Toujours dans le volet infrastructures, s’agissant su PQ2, je note avec intérêt que des avancées considérables ont été observées pour le renouvellement du tronçon Bélabo-Ngaoundéré. Les études de faisabilité sont à ce jour entièrement achevées, et le contrat de la phase APD est en voie de signature. Il en est de même pour la réhabilitation des ouvrages d’art les plus importants du réseau, dont l’étude est à ce jour réalisée, ainsi que le renouvellement du tronçon Douala-Yaoundé, pour lequel les études de faisabilité sont sur le point de démarrer.

Au regard de ces avancées, les travaux d’infrastructure rentrant dans le Programme Quinquennal n°2 devraient démarrer incessamment.
S’agissant du parc de matériel roulant, nous pouvons relever que ce dernier a connu des améliorations perceptibles, à travers l’acquisition par l’État de quatre nouvelles locomotives, ainsi que la réhabilitation des onze voitures du parc SOULE, dont les travaux sont entièrement achevés à ce jour. Avec les essais grandeur nature effectués, les conditions sont réunies pour la mise en service officielle du train Express entre Douala et Yaoundé, ce qui permettra d’assurer un service voyageurs de qualité entre ces deux villes.
J’ai également obtenu du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, l’accord pour la mise en service officielle des quatre locomotives appartenant à l’Etat.
Ainsi, malgré le contexte de crise sanitaire du moment, qui a causé des perturbations dans le calendrier d’exécution des projets en cours, il y a lieu de reconnaître que les efforts considérables consentis ont permis quelques progrès dans l’ensemble.
S’il est vrai que les avancées jusqu’ici observées sont satisfaisantes, il nous reste néanmoins, dans notre permanente quête de modernisation du réseau, de nombreux autres défis à relever.
Je pense notamment à l’impérieuse nécessité de mener à leur terme les projets d’acquisition de 25 nouvelles voitures voyageurs, et de 05 modules autorails, dont le calendrier d’exécution est affecté par des innovations apportées par la Loi des Finances 2019 qui prescrit que les conventions de financement signées à partir du 1er janvier 2019 sont conclues Toutes Taxes Comprises.
Les travaux de confortement du tunnel de Njock et des sections de voie les plus dégradées, notamment en zones de courbe sur les tronçons Bélabo-Ngaoundéré et Douala-Yaoundé ne sont pas moins urgents.
Bien plus encore, ne perdons pas de vue les objectifs du Plan Directeur Ferroviaire National, dont les premiers projets du court terme, à savoir la ligne Edéa-Kribi-Lolabé et Douala-Limbé, commencent à prendre forme avec la finalisation de leur phase d’études APS. Les diligences sont en cours, en vue de la sélection des partenaires pour la réalisation de ces projets. A ce sujet, je dois dire que les avancées sont perceptibles avec la création, par arrêtés du 08 juillet 2020, du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, de deux (02) Commissions Spéciales des Contrats de Partenariats pour ces deux (02) projets. Les travaux de ces deux (02) instances devraient démarrer dans les prochaines semaines.
Ladies and Gentlemen,
Considering the numerous stakes I have highlighted and which are appealing to us, I hereby call on you to proceed in all conviviality, to deeply brainstorm on the different points of the agenda.
On this note, I declare open the 35th Session of the Inter-ministerial Committee for Railway Infrastructure.
Thank you for your kind attention.

Minister’s closing remarks

Yaoundé, 28th october 2020

The Minister Delegate,
The Secretary General,
The Inspector General,
The Board Chair of CAMRAIL,

The General Manager of CAMRAIL,
The Deputy General Managers of CAMRAIL,

Members of the Inter-Ministerial Committee for Railway Infrastructure,
Distinguished Guests,
Ladies and Gentlemen.
At the end of this meeting, permit me express my sincere appreciation for your effective and active participation in this working session.
Je réalise, à juste titre, que les sujets qui nous ont réunis ce jour, à savoir la revue des investissements ferroviaires du Programme Quinquennal N°1, la préparation des travaux de réhabilitation partielle du tunnel de Njock, les projets d’extension et de renouvellement du chemin de fer camerounais, ainsi que les projets relatifs à l’acquisition du matériel roulant, ont pu être examinés avec toute l’attention nécessaire.
Aussi, dans la perspective de la mise en œuvre des recommandations aujourd’hui formulées, je vous invite à mener, chacun en ce qui le concerne, les diligences nécessaires dans vos administrations et structures respectives.
Mesdames et Messieurs,
Je terminerai mon allocution en souhaitant aux uns et aux autres, un bon retour à vos lieux de service respectifs.
Je vous remercie de votre attention.