Troisième édition du Forum Africain des Ports: discours du MINT

Discours

Kribi, le 20 octobre 2021

PROJET D’ALLOCUTION D’OUVERTURE
DE MONSIEUR LE MINISTRE DES TRANSPORTS DE LA REPUBLIQUE DU CAMEROUN A L’OCASSION DE LA TROISIEME EDITION DU FORUM AFRICAIN DES PORTS

****************
21 au 23 octobre 2021

Monsieur le président de la Commission de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale ;

Madame le ministre des Transports et de la Sécurité Routière de la République du Tchad ;

Monsieur le ministre des Transports de la République du Gabon ;

Monsieur le ministre Délégué auprès du ministre des Transports de la République du Cameroun ;

Mesdames et messieurs les chefs de mission diplomatiques et représentants des organisations internationales ;

Madame la Directrice Générale de i-conférences ;

Mesdames et messieurs les Directeurs Généraux ;

Monsieur le gouverneur de la Région du Littoral ;

Monsieur le préfet du Département du Wouri ;

XXXX

Distingués invités et participants au Forum Africain des Ports ;

Mesdames et messieurs ;

Permettez-moi, avant toute autre considération, au nom de Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, et de l’ensemble du Gouvernement de vous souhaiter une chaleureuse bienvenue en terre camerounaise.

Permettez-moi également de vous dire combien nous sommes heureux d’accueillir cette troisième édition du Forum Africain des Ports.

Permettez-moi de remercier i-conférences pour les propos aimables de sa Directrice Générale à notre endroit mais surtout pour la confiance placée au Cameroun, après le Maroc et Djibouti, pour l’accueil de cette édition.

Permettez-moi enfin de réitérer mes remerciements aux ministres présents, à la Commission de la Economique et Monétaire de l’Afrique Central, au secrétariat de la Zone Economique de Libre-Echange Africaine, aux différentes organisations internationales, aux pays amis, aux partenaires, aux autorités portuaires, aux experts et à tous les participants et invités.

Ladies and gentlemen,
Distinguished participants and guests ,

It is a great honor for me, on behalf of the Prime Minister, Head of Government, to preside over the opening ceremony of the 3rd edition of the African Port Forum.

I commend the massive turnout, despite Covid-19 health restrictions, of key stakeholders from several African and other countries, be they public bodies, parastatals, investors, logistic service providers or economic, commercial and industrial interest groups or associations working in maritime transport and logistics. Your presence here today is a glaring sign of your esteem and a source of satisfaction for us.

Ce forum est une occasion idoine pour les experts d’échanger sur les tendances et innovations qui impactent le secteur portuaire en Afrique. Il constitue donc un outil de promotion de la coopération Sud-Sud et par ricochet une plateforme d’échanges des meilleures pratiques. A ce titre, il s’impose progressivement comme le plus grand du genre en Afrique. L’édition de cette année est placée sous le thème : « l’Afrique portuaire à l’aune de la Zone de libre-échange africaine (ZLECAF) ».

Il n’est pas superflu de rappeler que selon l’accord de coopération ratifié par la République du Cameroun en mars 2018 à Kigali, la ZLECAF vise à créer un marché unique pour les marchandises et les services et ainsi faciliter la circulation des personnes et des biens. L’objectif à terme étant d’approfondir l’intégration économique du continent conformément à la vision panafricaine d’une « Afrique intégrée, prospère et pacifique », telle qu’énoncée dans l’Agenda 2063. La ZLECAF constitue donc une opportunité pour notre continent d’étendre sa capacité en termes de logistique, de services de distribution, ainsi que de services de transport maritime. L’Afrique est en effet très en retard en matière d’échanges intracontinentaux. Le commerce intra-africain ne représente que 15 % du total des échanges sur le continent contre 67 % pour les flux commerciaux intra-européens. L’essor du commerce intracontinental aura un double avantage : attirer les investisseurs étrangers et créer des débouchés qui favoriseront l’industrialisation de l’Afrique par l’accroissement des chaînes de valeur régionale.

With these developments, African seaports have become hubs of international trade and can therefore aspire to equally become the backbone of inter-African maritime trade. The interconnectivity of AfCFTA will be pivotal in promoting economic growth and development on the continent as a whole in the future. African industries and maritime stakeholders will play a vital role in attaining these objectives as maritime transport is the fastest and cheapest mean to carry huge quantities of goods over long distances.

Over the last two decades, the African port sector has undergone tremendous revamping, especially with increasingly significant investments, a growing involvement of major economic powers and international private operators, emerging world-class ports and the fast development of flows to the Asia and Pacific region.

Au cours de ces assises, il s’agira, à travers des débats prospectifs, d’entrevoir le rôle des ports africains dans la mise en œuvre et la concrétisation de la zone de libre-échange continentale dans un contexte économique incertain et notamment marqué par une crise sanitaire. Plus spécifiquement, les sujets liés au rôle évolutif des autorités portuaires dans la nouvelle vision de développement, à la productivité et la compétitivité des ports, à l’émergence des ports secs, aux enjeux des partenariats public-privé et concessions portuaires ainsi qu’aux défis relatifs aux corridors maritimes permettront de mieux appréhender les différentes problématiques y afférentes.

A travers sa Stratégie Nationale pour le Développement 2020-2030 (SND 30), prônée par le Président de le République, Son Excellence Paul Biya, le Cameroun a fait le choix d’une transformation structurelle de son modèle économique pour faire face à ces défis. Celle-ci offrira la possibilité de transformer sur place nos matières premières et accélérer la mise en œuvre d’une base industrielle pour répondre aux besoins de nos populations. L’ambition du Cameroun est de faire du secteur des transports un facteur de développement économique, de solidarité nationale, de réduction des disparités. Dans ce contexte, l’accent est mis sur l’aménagement des infrastructures portuaires, routières, aéroportuaires et ferroviaires pour accompagner les projets porteurs de croissance.

C’est dans cette perspective que s’inscrivent les actions menées par les ports camerounais et qui permettront au Cameroun de consolider son positionnement dans la sous-région Afrique centrale.

Au regard des ambitions du gouvernement camerounais, il va sans dire que les résolutions et recommandations qui seront issues des présentes assises feront l’objet d’une attention particulière.
We should therefore make sure that at the end of this forum, the representatives of our States and of port authorities gathered here are more aware and mobilised towards the key stakes and challenges that African ports are currently facing regarding the advent of this free-trade area.
I hereby declare open the third edition of the African Port Forum.
Long live the Republic of Cameroon,
Long live the President of the Republic, His Excellency Paul BIYA.
Thank you for your kind attention.

Partager...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter