Session extraordinaire du Comité des ministres de l’ASECNA

A la Une

Le Ministre des Transports, Jean Ernest Masséna NGALLÈ BIBÉHÈ, a pris part le 17 octobre 2022 à Dakar au Sénégal, à une session extraordinaire du Comité des Ministres de l’Agence de la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA).

L’événement a connu la participation des Ministres en charge de l’Aviation Civile des 18 Etats membres de l’Agence. L’ordre du jour de ladite session a porté sur l’analyse de la situation suite au mouvement de grève des contrôleurs de la circulation aérienne ayant perturbé du 23 au 25 septembre 2022, les services de la navigation aérienne que rend l’Agence, ainsi que les résultats de la consultation menée en fin août 2022 par la Direction générale avec les représentants des syndicats des contrôleurs de la circulation aérienne.
A l’entame des travaux, le MINT, dans sa communication à ses pairs, a prôné l’apaisement du climat social et la nécessité de repartir sur des bases saines afin de préserver l’image de l’Agence et de la maintenir à son haut niveau de performance. Il a ainsi proposé, entre autres, comme solutions de sortie de cette crise, la levée des mots d’ordre de grève par les contrôleurs de la circulation aérienne, la résorption urgente du déficit des effectifs, la mise en œuvre des mesures prioritaires du contrat d’entreprise, la mise en œuvre des revendications ayant fait l’objet d’un accord et la poursuite du dialogue social communautaire pour les points de revendication restants.

À l’issue des échanges, le Comité des Ministres a pris des résolutions d’une part, pour mieux garantir la continuité des services fournis, et d’autre part pour renforcer le dialogue social communautaire et préciser les modalités d’examen des doléances transmises par les travailleurs dans ce cadre. Sur ce point particulier, le Comité des Ministres a chargé le Conseil d’administration et la Direction générale de mettre en œuvre les 11 points de revendications ayant fait l’objet d’un accord et les 8 points restants seront examinés par l’Organe Communautaire de Concertation (OCCN), élargis aux syndicats des contrôleurs de la circulation aérienne. Un Comité de suivi des Ministres, dont le Cameroun est membre va s’assurer de l’efficacité desdites négociations.

Partager...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter