Les transporteurs camerounais et centrafricains rassurés de la sécurité des corridors DOUALA-BANGUI

A la Une

Le ministre des Transports, Jean Ernest Masséna NGALLÈ BIBÉHÈ, et le ministre des Transports et de l’Aviation civile de la République Centrafricaine (RCA), Arnaud ABAZENE DJOUBAYE ont tenu une séance de travail à laquelle ont pris part le ministre délégué auprès du ministre des Transports, l’ambassadrice de la RCA, le Directeur général de la Douane camerounaise, le directeur général de la douane centrafricaine, les représentants du SED et de la DGSN, le directeur général adjoint du Port autonome de Douala ainsi que les transporteurs camerounais et centrafricains. Plusieurs points étaient à l’ordre du jour à savoir : la suspension de la pose des GPS par la Direction Générale des Douanes camerounaise au regard du nombre élevé des véhicules en attente, l’annulation des pénalités liées aux surestaries et des frais de stationnement au Port autonome de Douala, l’annulation des frais de location des conteneurs ainsi que la possibilité du contournement des véhicules sur le territoire congolais. À l’issue des travaux, les deux parties ont convenu que la Douane camerounaise va suspendre le GPS de manière systématique, à l’exception des marchandises sensibles. De même, le ministre de la RCA a arrêté les frais d’acheminement des marchandises à 3 millions 350 mille Francs CFA tel que souhaité par les transporteurs camerounais. Les consignataires se sont engagés à accorder une remise sur les surestaries au cas par cas. Concernant les marchandises périssables, leur dédouanement devra se faire au Port de Douala. Pour finir, le ministre centrafricain a rassuré les transporteurs camerounais de la reprise du trafic sur le corridor Douala-Bangui et la disponibilité de l’escorte y afférente.

Partager...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter