Le MINT lance les épreuves orales et pratiques de l’examen spécial du certificat de capacité de conduite des pirogues à moteur, des remorqueurs et du permis de conduire des embarcations de plaisance

A la Une

Lancées, ce vendredi 31 janvier 2020 au sous-quartier maritime, fluvial et lacustre d’Edea, le ministre des Transports  veut mettre sur pied un vaste programme de développement et de réhabilitation de la navigation fluviale.

En présence du ministre, du préfet de la Sanaga maritime et du directeur des Affaires maritimes et des voies navigables, les candidats ont démontré leur dextérité à manier une pirogue. Ils étaient une cinquantaine de candidats à  venir de Mouanko et environs pour obtenir ce sésame précieux. Les candidats ont été interrogés sur la connaissance de l’engin et sur les mesures de sécurité en mer. Cet examen est spécial dans la mesure où les candidats exercent déjà l’activité de conduite des pirogues et il s’agit pour le ministère des Transports d’assainir et de professionnaliser ce sous-secteur d’activités. Selon Jean Ernest Massena NGALLE BIBEHE,  « l’objectif général est d’élaborer une stratégie nationale pour valoriser la navigation intérieure qui favorisera la lutte contre les accidents dans les eaux et l’insécurité.  En outre,  la navigation intérieure assurera l’aménagement équilibré et progressif du territoire,  la promotion du tourisme et de l’écotourisme,  le désengorgement de nos routes à toutes les saisons de l’année,  mais également et surtout lacréation de milliers d’emplois pour la jeunesse,afin de freiner l’exode rural. Le processus de décentralisation pourra, à coup sûr, apporter une nette amélioration dans l’assainissement de ce sous-secteur d’activités à grands enjeux économiques au Cameroun. »

Au Cameroun, la majorité des départements porte le nom d’un fleuve ou d’une rivière. Ces ressources sont autant de sources de promotion des activités de transports.

Outre Edea, les mêmes épreuves se sont déroulées dans les circonscriptions maritimes, fluviales et lacustres de Douala et de Limbe.  Le ministère des Transports envisage d’organiser de façon récurrente ces examens.

Partager...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter