Le MINT défend le projet de performance 2022 du MINT

A la Une Discours

PROJET DE PERFORMANCE 2022 DU MINT

Devant
la Commission des Finances et du Budget
de l’Assemblée Nationale

Web: Site: www. mint.gov.cm
Décembre 2021

• Madam the Chair of the Finance and Budget Commission,
• Honourable Members of the Commission,
• Ladies and Gentlemen,
I am most honoured and elated to take the floor again before this esteemed Commission, to present the draft performance of the Ministry of Transport for the 2022 financial year. My presentation will focus on two main points:
– First, the summary of the 2020 annual performance report of the Ministry of Transport as well as the update on the implementation of activities during the 2021 financial year;
– Second, the budget programming for the 2022 financial year, as well as the major outputs expected per programme.
S’agissant du rapport annuel de performance, l’objectif poursuivi par le Ministère des Transports, est d’améliorer le niveau de service de transport, en bâtissant à moindre coût un réseau de transport intégré, performant, quadrillant tout l’espace national et résolument ouvert vers les pays voisins. Il est également question de fournir les informations météorologiques à l’ensemble des secteurs d’activités tributaires du temps et du climat.
Pour atteindre cet objectif, le Ministère des Transports a mis en œuvre depuis 2016, un cadre logique constitué de quatre programmes donc trois opérationnels et un support.
La synthèse du rapport annuel de performance au titre de l’exercice 2020 se présente donc ainsi qu’il suit :
 En ce qui concerne le programme 602 : Amélioration du système de sureté et de sécurité des différents modes de transport ;
Le taux de consommation des crédits s’élève globalement à 91,19%. Le niveau de réalisation des indicateurs s’élève à 85% pour le pourcentage des infrastructures certifiées et 74,5% pour le taux de réduction des accidents.
 S’agissant du programme 607 : Développement et réhabilitation des infrastructures de transport
Le taux de consommation des crédits en 2020 s’élève à environ 78,18%. Le taux de réalisation des indicateurs se situe à environ 88,88% pour le nombre des infrastructures réhabilitées ou construites et 54,28% pour le volume de fret.
 Pour ce qui est du programme 604 : Développement et réhabilitation du réseau météorologique national
En termes de performance, les crédits de ce programme ont été consommés à 98,84%, pour un taux de réalisation des indicateurs de 50% pour le taux de production de l’information météorologique sur le territoire national et 89,16% pour le Nombre d’ingénieurs, techniciens et agents formés.
 Relativement au programme 603 : Gouvernance et appui institutionnel du sous-secteur des transports
La mise en œuvre des activités du ministère des transports s’est faite de manière globalement satisfaisante. Sur une base initiale de 79 activités, le niveau d’exécution technique a été en moyenne de 84,16%. Le taux de consommation des crédits du programme se situe autour de 98,31%.
Madam Chair,
Honourable Members of the Commission,
I would now like to dwell on the budget programming for the 2022 Financial Year, as well as the major outputs expected per programme.
It should be noted that, the process to reformulate the programmes with the support of the Ministry of the Economy, Planning and Regional Development led to the development of a new strategic performance framework with six programmes.
Après les discussions houleuses dans le cadre des instances de préparation du budget, l’enveloppe de base 2022, notifiée au Ministre des Transport par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, s’élève au total à 82 milliards 547 millions de Fcfa soit 77 milliards en investissement et 5 milliards 547 millions en fonctionnement
Au cours de l’exercice 2022, la programmation proposée se présente ainsi qu’il suit :
Programme 153 : Développement des transports routiers, de l’intermodalité et de la sécurité routière :
Le Ministère des Transports compte accentuer les actions relatives à la prévention et la sécurité routière afin de réduire considérablement le nombre de morts sur nos routes. Il est envisagé la finalisation et la mise en œuvre du programme spécifique dédié à la gestion de la route et la sécurité routière.
Pour la mise en œuvre de ce programme, nous formulons une demande budgétaire d’un milliard 940 millions 500 milles, soit un milliard 430 millions 500 milles en fonctionnement et 510 millions en investissement.
Programme 154 : Développement du transport aérien et régulation de l’aviation civile
La priorité devrait être accordée en 2022 entre autres à la modernisation des infrastructures aéroportuaires et le démarrage du processus de certification de l’aéroport international de Douala.
Pour la mise en œuvre de ce programme, nous formulons une demande budgétaire d’un milliard 473 millions, soit 473 millions en fonctionnement et un milliard en investissement.
Programme 155 : Développement du transport maritime, fluvial, lacustre et des activités portuaires :
Dans le domaine maritime, une attention particulière sera accordée à la poursuite de l’exécution du projet de construction du port en eau profonde de Kribi et du projet d’alimentation en eau potable du PAK, et l’actualisation des études de faisabilité de la construction du port en eau profonde de Limbé.
Pour la mise en œuvre de ce programme, nous formulons une demande budgétaire de 72 milliards 524 millions, soit 436 millions en fonctionnement et 72 milliards 88 millions en investissement.
Programme 156 : Développement du transport ferroviaire :
Le secteur ferroviaire devrait connaître une évolution favorable au cours de l’exercice 2022 avec le projet d’amélioration de la performance du corridor rail route Douala-Ndjamena, le démarrage de l’étude de faisabilité de la construction de la ligne de chemin de fer reliant Ngaoundéré et Ndjamena, et le projet de construction de plus de 500 km de chemin de fer reliant Mbalam au port de Kribi.
La mise en œuvre de ce programme nécessitera un budget de deux milliards 921 millions, soit 421 millions 500 milles en fonctionnement et deux milliards 500 millions en investissement.
Programme 157 : Développement et modernisation des systèmes de collecte, de production et de vulgarisation des informations météorologiques :
Plusieurs actions sont prévues dans ce programme, notamment :
• la poursuite de la réhabilitation des bâtiments et parcs météorologiques de certaines stations ;
• l’équipement du réseau de collecte des données en Stations météorologiques automatiques ;
• la conduite de la veille météorologique par la surveillance des conditions atmosphériques sur l’ensemble du territoire.
Pour la mise en œuvre de ce programme, nous formulons une demande budgétaire de 616 millions 516 milles, soit 452 millions 400 milles, en fonctionnement et 164 millions 116 milles, en investissement ;
Programme 158 : Gouvernance et appui institutionnel au sous-secteur des transports :
Le Ministère des Transports se propose de mener des activités visant à améliorer la coordination des services et à assurer la bonne mise en œuvre des programmes opérationnels.
Pour la réalisation de ce programme, nous formulons une demande budgétaire de 3 milliards 71 millions 484 milles dont 2 milliards 333 millions 600 milles en fonctionnement et 737 millions 884 milles en investissement
Madame Chair,
Honourable Members of the Commission,
This is the summary of the performance project of the Ministry of Transport for the 2022 financial year, submitted for the approval of your august Commission. I would like to assure you that, the Ministry of Transport intends to continue its actions to promote and develop all the different modes of transport and meteorology.
Thank you for your kind attention. I am open for any questions.

Partager...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter