Discours du ministre des Transports relatif à la remise des appareils portatifs munis d’une application de contrôle de l’authentification des vignettes de visite technique aux forces de maintien de l’ordre

Discours

ALLOCUTION DE MONSIEUR NGALLE BIBEHE Jean Ernest Masséna, MINISTRE DES TRANSPORTS.

Yaoundé, le 13 mai 2020.

Monsieur le Ministre délégué auprès du Ministre des Transports,
Monsieur le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense,
Chargé de la Gendarmerie nationale,
Monsieur le Délégué général à la Sureté nationale,
Monsieur le Secrétaire général,
Monsieur l’Inspecteur général,
Monsieur l’Administrateur général de la Société « PROOFTAG CATIS »,
Monsieur le Président de l’Association des Sociétés Agréées au Contrôle Technique des véhicules (ASACTV),
Mesdames et Messieurs les Représentants des organisations socioprofessionnelles du secteur des Transports routiers, Chères Collaboratrices, chers Collaborateurs,

C’est avec un réel plaisir que je vous souhaite la bienvenue à cette cérémonie de remise solennelle des appareils portatifs, munis d’une application mobile de contrôle de l’authenticité des vignettes de visite technique, aux forces de maintien de l’ordre.
Distingués invités, Mesdames et Messieurs,
En effet, comme vous le savez, cette cérémonie qui fait suite au lancement officiel de l’application numérique effectué le 31 janvier 2020, et à laquelle, l’ensemble des membres ici présentes ou représentés, avait pris part, s’inscrit dans la continuité des actions à mettre en œuvre dans le cadre de la réforme de sécurisation du processus du contrôle technique et la délivrance de la vignette de visite technique sécurisée.
Car, il nous avait été donné de constater que l’activité du contrôle technique au Cameroun était sujette à de nombreux dysfonctionnements, manquements et insuffisances, liés, en majeure partie, au problème de sécurisation du processus du contrôle technique et de la délivrance de la vignette de visite technique, et donnant lieu aux pratiques telles que :
– l’émission frauduleuse des vignettes de visite technique automobile;
– le trafic des vignettes de visite technique automobile ;
– la contrefaçon des vignettes de visite technique automobile.
Ces dysfonctionnements, manquements et insuffisances, faut-il le rappeler, sont à l’origine de 20% des accidents de circulation sur nos axes routiers, ainsi que d’un manque à gagner annuel évalué à plus d’un (01) milliard de FCFA observé dans les caisses de l’Etat, lié à l’activité de visite technique.
Cette cérémonie de remise des dispositifs de contrôle mobile aux forces de maintien de l’ordre, ainsi que la formation des formateurs à leur utilisation qui suivra demain, renvoi un signal fort aux usagers de la route, que l’Etat dispose désormais des outils fiables pour se rassurer que tous les véhicules en circulation sur l’ensemble du territoire national sont régulièrement passés dans un centre de visite technique et sont en bon état.
Monsieur le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense,
Chargé de la Gendarmerie nationale,
Monsieur le Délégué général à la Sureté nationale,
Votre présence ici, ainsi que la présente cérémonie, traduit la synergie qui a toujours existé dans les actions gouvernementales en matière de lutte contre les accidents de circulation routière au Cameroun.
Toujours dans l’esprit de cette synergie, il est important de rappeler que l’architecture de la solution numérique mise en place dans le cadre de cette réforme a été également conçue de façon à pouvoir intégrer des modules complémentaires, qui déboucheront à terme sur une interconnexion des bases de données en vue d’une centralisation celles-ci. Les services de Police et de Gendarmerie pourront des lors, pour des besoins de sécurité routière, s’ils le souhaitent, accéder aux informations relatives aux véhicules en circulation sur nos axes routiers à l’aide d’outil technologique comme les centres multimédias de vidéos surveillances, le cas spécifique ici étant, les informations disponibles à temps réel sur l’état technique des véhicules notamment : la date, le lieu et la conclusion de la visite technique du véhicule contrôlé. Ce dispositif pourra également s’étendre sur tous les aspects de contrôle routier qui concernent les missions assignées aux forces de maintien de l’ordre.
A cet effet, je souhaiterais qu’un cadre de concertation soit mis en place en vue de définir les modalités de coopération en la matière.
Il me plaît aussi de saisir cette opportunité pour porter à votre connaissance que j’ai également décidé de mettre à la disposition de vos équipes, nos équipes, un total de 50 000 alcootests chimiques pour le renforcement de leurs capacités opérationnelles dans la lutte contre la conduite en état d’ivresse.
Je vous remercie pour votre bienveillante et aimable attention. /-

Partager...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter