AVTR promeut une meilleure prise en charge des victimes des accidents de la circulation.

Actualité

 

 

 

 

C’est ce qui ressort de l’atelier de présentation et d’appropriation du projet Assistance voyageurs transport routier « AVTR », tenu le 18 août 2021, au Cercle municipal de Yaoundé.
Le directeur des Transports routiers, représentant le ministre des Transports, a dirigé les travaux de cet atelier en présence des représentants du ministère de la Santé publique, de l’Administration territoriale, des Finances, du Secrétariat d’Etat à la Défense, de la Délégation générale à la Sûreté nationale, et des promoteurs des agences de voyage.
L’objectif de la rencontre était de recueillir les avis des parties prenantes sur les mécanismes à mettre en œuvre pour faciliter l’appropriation du service par les acteurs du secteur des transports routiers et ainsi, lutter efficacement contre l’insécurité routière.


Pour le Directeur des Transports routier, ce projet est le bienvenu. Car, 02 victimes des accidents de la route sur 03 meurent faute de prise en charge rapide et adéquate. Aussi, cette initiative est en cohérence avec le cinquième pilier des Nations Unies pour la sécurité routière, consolidé dans la nouvelle stratégie nationale pour la sécurité routière, plus précisément sur le renforcement des services d’urgence et des systèmes de secours aux accidentés.
Ceux qui sont considérés comme victimes des accidents de la circulation routière sont les personnes qui étaient sur le site de l’accident, ou toute autre personne qui décède à la suite des blessures ou des traumatismes même 30 jours après la survenue de l’accident
L’AVTR qui est une initiative de sa majesté Emmanuel Bisong Egbe, Président-Directeur général de l’Hôpital de la paix de Maroua et de AVTR Sarl, consiste à fournir une assistance médicale et financière aux voyageurs transportés par transport en commun notamment les bus et les minibus. Elle vient en complément de la chaîne des dispositions d’intervention d’urgence, mise en place par le Gouvernement à travers le ministère de la Santé publique.
=

Partager...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter