3ème session ordinaire du Comité des ministres de l’ASSA-AC: Mot d’ouverture du MINT

Non classé

Madame, Messieurs les Ministres,
Monsieur le Commissaire en charge des Infrastructures et du Développement durable, Représentant le Président de la Commission de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC),
Monsieur le Directeur Général de l’Agence de Supervision de la Sécurité Aérienne en Afrique Centrale (ASSA-AC),
Mesdames, Messieurs les membres du Comité de Direction de l’ASSA-AC,
Mesdames, messieurs,
Distingués invités ;

Il m’échoit l’honneur en ce jour de présider la troisième session ordinaire du Comité des Ministres de l’Agence de Supervision de la Sécurité Aérienne en Afrique Centrale (ASSA-AC).
Je voudrais, avant toute chose, nous inviter à observer une minute de silence en mémoire des victimes de l’explosion intervenue dans l’une des casernes de la ville de BATA en Guinée Equatoriale.
Je vous remercie.
Je voudrais exprimer au nom de notre Comité, toute ma gratitude à Son Excellence Paul BIYA, Président de la République du Cameroun, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etats de la CEMAC, pour l’intérêt qu’il manifeste, aux côtés de ses pairs, au renforcement de l’intégration sous régionale.
Je tiens également à vous remercier, chers collègues, pour votre disponibilité et votre implication que vous manifestez aux œuvres d’intégration de notre Communauté.
Monsieur le Commissaire en charge des Infrastructures et du Développement durable, Représentant du Président de la Commission de la CEMAC, je vous prie aussi de trouver ici l’expression de notre reconnaissance pour votre participation à nos travaux.
Ces mots de remerciement s’adressent également, à vous Mesdames et Messieurs les membres du Comité de Direction de notre chère Institution.
Mesdames et Messieurs,
Comme nous le savons tous, cette rencontre se tient dans un contexte de crise sanitaire due à la pandémie de la Covid-19 que connaît le monde. Grâce aux merveilles de la technologie, nous avons l’opportunité de statuer sur les questions importantes qui ne doivent pas être oubliées par ces temps de restrictions de déplacement, afin de permettre le fonctionnement efficace de l’ASSA-AC.
Dans notre sous-région, le transport aérien a été durement touché, avec des conséquences néfastes pour certaines compagnies aériennes qui ont été amenées à mettre la clé sous la porte. Plus que jamais, nous devons nous investir avec détermination pour sortir de cette crise qui mine nos économies.
A travers notre Institution communautaire, nous avons l’opportunité de créer les conditions favorables à l’amélioration de la compétitivité du transport aérien, en dépit des contraintes imposées par le contexte.
Chers collègues,
L’Agence est rendue à sa septième année de fonctionnement, mais malheureusement, ne dispose pas de ressources humaines et financières suffisantes, ainsi que les textes nécessaires à son opérationnalisation.
A cet effet, et dans la perspective de sa pleine opérationnalisation, nous devons nous engager pendant cette assise à examiner avec beaucoup d’attention, les points importants inscrits à l’ordre du jour.
Nous serons donc invités, à nous prononcer entre autre sujets, sur :
– le choix des inspecteurs régionaux de l’Agence, en vue de leur recrutement ;
– la feuille de route de l’Agence ;
– le logo de l’Agence ;
– les textes nécessaires au fonctionnement de l’Agence.
Toutes ces préoccupations ont déjà fait l’objet d’un examen minutieux et approfondi par le Comité de Direction. Il s’agira pour notre instance, de nous prononcer sur les projets de décisions soumis à notre appréciation. Une fois de plus, je demeure convaincu que notre engagement pour le développement du secteur est un gage du succès des présentes assises.
Tout en nous souhaitant de fructueuses délibérations, je déclare ouverts les travaux de la troisième session ordinaire du Comité des Ministres de l’Agence de Supervision de la Sécurité Aérienne en Afrique Centrale.
Je vous remercie.

Partager...
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter